Club Chamane : La démarche de mode intuitive

Aujourd'hui, nous rencontrons Claire, fondatrice du Club Chamane, un club ayant pour but de promouvoir l'inclusivité, la bienveillance et la liberté grâce à la mode intuitive. 

Qui es-tu (toi, ton parcours, ton métier...) ?

Je m'appelle Claire et j'ai 31 ans. Passionnée de dessin et très curieuse de tout depuis ma plus tendre enfance, mon amour de la mode et du vêtement est lui, allé croissant. Lorsque j'étais une petite fille, j'adorais dessiner des silhouettes féminines et les habiller. À l'âge de 18 ans, alors que je me destinais à devenir puéricultrice, j'ai décidé de tout plaquer pour le domaine des arts-appliqués, et c'est en visitant une école d'arts avec une section Design de mode que j'ai su que je voulais en faire mon métier. Les choses n'ont pas vraiment tourné comme prévu et le destin a voulu que j'atterrisse dans la vente en prêt-à-porter. Ma passion pour le vêtement, mon naturel créatif et mon envie d'apporter du bonheur aux gens m'a aidée à tenir plusieurs années dans ce métier, mais il y a eu bien d'autres aspects que j'ai eu énormément de mal à supporter... 

banner

Qu'est ce que c'est la mode intuitive ? 
Comment as-tu eu l'idée ? 

Des années durant, j'ai tenu maladroitement ce rôle qu'on me demandait d'endosser : en faire des tonnes, pousser (que dis-je, forcer) à l'achat, proposer systématiquement encore plus de produits. Mais ce n'est pas tout ! J'ai assisté à des scènes désolantes... Des clientes qui ne trouvaient pas leur taille, qui ne se sentaient pas à leur place dans les rayons, qu'on regardait de haut pour avoir l'audace de ne pas ressembler au corps idéalisé, standardisé. Mais aussi des femmes totalement perdues, incapables de choisir un vêtement qui leur plait, totalement déconnectées de leurs envies, de leurs goûts, de leur instinct. J'en ai entendu des "je n'ose pas", des "ce n'est pas pour moi" des "ça ne me met pas en valeur", des "ça me grossit", des "j'adore, mais sur moi c'est trop", ou des "pour ça il faut avoir un corps parfait". Pendant ce temps fleurissaient des programmes télévisés de mode qui se posaient en sauveurs de ces pauvres gens qui "ne savent pas s'habiller". Ah, heureusement qu'ils étaient là pour les reprendre en main, pour leur expliquer ce qu'il fallait faire pour être aimés, pour être "acceptables", pour être "comme il faut" ! Et une fois qu'on savait ce qu'il "fallait faire", alors est venu le temps de se confronter pour savoir qui "savait le mieux" être un pur produit de cette population formatée, et se tirer dans les pattes à grands coups de critiques assassines. À chaque fin d'émission, l'experte n'oubliait jamais de donner LA solution sous le regard avide des candidates, buvant ses paroles d'évangile, tandis qu'elle présentait la tenue sur une jeune femme toujours très mince, toujours très grande, bien souvent blanche, en n'omettant pas de préciser "qu'elle est très fine, alors ça lui va très bien", au cas où nous aurions eu l'audace d'oublier que nous valions moins qu'elle. 

Petite, puis adolescente, j'ai souffert de harcèlement presque toute ma scolarité, et le sujet qui revenait souvent était ma manière de m'habiller. Au début c’étaient les vêtements de marque qu'il aurait fallu que je possède pour entrer dans le saint cercle, puis ensuite ce fut tout simplement le fait de ne pas être "à la mode". Gagner auprès de ma mère l'autorisation de choisir mes propres vêtements fut une véritable libération et un immense soulagement qui, je pense, joua un rôle primordial dans mon éternel amour de la fringue. J'ai au même moment cultivé l'envie d'un jardin secret autour de ma manière de m'habiller, la manie de traiter mes vêtements comme des "doudous". Je les aime tous profondément, ils ont tous une valeur sentimentale à mes yeux, j'aime les voir, les sentir, les toucher, les enfiler, les accorder, et savoir exactement la raison pour laquelle je les ai choisis. 

C'est ça la mode intuitive. J'ai choisi ce nom en "hommage" au concept de l'alimentation intuitive, popularisé en France par Elyane.C, première coach certifiée en AI. L'alimentation intuitive, pour résumer, consiste à se délester de la vision manichéenne que nous avons des aliments, à savoir qu'il existerait des aliments "bons" et des aliments "mauvais", et que notre valeur résiderait dans notre capacité à choisir entre les deux. Pour la mode intuitive, l'idée est exactement la même. Les vêtements sont neutres, ce n'est qu'à travers votre regard que vous savez s'ils vous plaisent ou non, en tentant au maximum de faire confiance à votre sensibilité, et en oubliant absolument tout ce qu'on a essayé de vous faire croire. Vous avez le droit de tout porter, et cela vous ouvre des possibilités infinies !

Quelle est la place du body positive dans ce concept ? 

Les deux concepts sont indissociables l'un de l'autre, et vous pouvez commencer par l'un pour apprivoiser l'autre. Lorsque vous commencez à faire confiance à votre corps, vous choisissez vos vêtements avec plus de sérénité, mais lorsque vous découvrez la liberté qu'amène la mode intuitive, alors vous aurez certainement de plus en plus confiance en votre corps. N'oubliez surtout pas : vous n'avez pas besoin d'attendre d'aimer votre corps pour commencer à porter des choses que vous aimez. Pour moi (et c'est d'ailleurs un fait), les vêtements sont des objets dissociables de nous. Il vous est assez facile de choisir une paire de chaussures, un sac ou des boucles d'oreilles sans réfléchir des heures à leur lien avec votre corps, et à si vous pouvez vous les "permettre" en fonction de lui ou non (et encore ! Certains diront que ça aussi, c'est soumis à des règles strictes, suivez mon regard écœuré...), il devrait en être de même pour les vêtements. Les seuls arguments qui valent la peine d'être analysés, c'est votre confort et vos goûts. Comment vous sentez-vous physiquement dans ce vêtement ? À l'aise, ou non ? Est-il confortable ? Vous plait-il ? Certains aiment porter des vêtements près du corps, se sentir "maintenus" et ne pas flotter dedans. D'autres au contraire préfèrent être libres de leurs mouvements, ne pas se sentir contraints. Et il y a ceux, comme moi, pour qui cela dépend des jours, des envies, de l'humeur et du programme de la journée. L'essentiel, c'est d'être heureux et épanouis dans nos vêtements.

La mode intuitive et la mode circulaire (seconde main) se complètent-elles ?

Bien plus que vous ne pouvez l'imaginer !

Je me vois parfois comme le résultat réussi d'une thérapie de la mode intuitive qui aurait pris toute une vie. Je m'observe, je m'analyse. Et les vêtements sont (encore une fois) un peu comme des aliments pour moi. À l'image de l'alimentation intuitive où l'on est observateur des besoins de son corps et de ses envies, j'agis exactement de la même manière avec les vêtements. J'ai très souvent des "envies de vêtements", mon cerveau s'égare parfois, il imagine... tiens, je m'achèterais bien un trench, mais original cette fois, tiens j'ai envie d'une jupe, mais dans cette matière... mes envies sont totalement déconnectées des tendances actuelles, je me fiche royalement de savoir si ce qui me fait envie existe ou non en ce moment dans les magasins, et c'est là que la mode circulaire joue un rôle essentiel dans la mode intuitive. La seconde main est comme un chantier de fouille archéologique où les possibilités sont infinies ! Vous avez ainsi accès à des centaines et des centaines de vêtements issus de dizaines et de dizaines de tendances, qu'elles soient antédiluviennes ou récentes. Je vous mets au défi de ne pas y trouver votre envie du moment à un prix défiant toute concurrence... tout en faisant un geste pour l'environnement!

Un petit mot pour la fin ?

Quel est ton conseil pour vivre pleinement sa mode intuitive ?

C'est une question difficile. Cela fait très longtemps que j'ai arrêté d'agir autrement que comme ça, et même si je sais que certains sont encore dans cet état d'esprit contraint vis à vis de leur manière de se vêtir, j'ai presque oublié ce qu'ils pouvaient ressentir. Je vois leur souffrance, je vois leur frustration et leur incertitude. Je ressens leur peur de "se tromper", de "faire n'importe quoi". Je les vois se réfugier petit à petit dans leurs valeurs sûres et finir par mettre tous les jours la même chose. Un jean noir, et un t-shirt large noir à manches longues "qui cache bien les fesses". Je vois l'envie dans leurs yeux lorsqu'ils aperçoivent la tenue de leurs rêves devant eux en pensant qu'ils n'en sont pas dignes. Vous en êtes dignes, quoi qu'il arrive. Vous méritez de porter ce qu'il vous plait. Eteignez la télé et écoutez-vous. Vous savez.

MARQUE FRANÇAISE
Bijoux garantis 2 ans

TEAM ULTRA DISPO
7/7j on vous répond !

LIVRAISON GRATUITE
Dès 50€ d'achats

PAIEMENT 100% SÉCURISÉ
Retours offerts

Inscris-toi à notre newsletter
-10% sur ta prochaine commande

-10% sur ta prochaine commande en t'abonnant à notre Newsletter
Email *